Principes de base de la cryptomonnaie et possibilité d’investissement

Tout ce que vous vouliez savoir sur la cryptomonnaie, mais que vous aviez peur de demander

Principes de base de la cryptomonnaie et possibilité d’investissement

Renseignements généraux sur la cryptomonnaie

La cryptomonnaie est un actif numérique qui est créé et maintenu au moyen d’un logiciel à code source ouvert géré par un réseau informatique présent partout dans le monde. Le logiciel étant à code source ouvert, n’importe qui peut vérifier le code du logiciel et s’assurer qu’il fonctionne correctement. Par conséquent, aucune autorité centrale ne contrôle l’émission de l’actif et les transactions entre les comptes; le réseau est contrôlé uniquement par le logiciel et par les personnes qui choisissent d’exécuter le logiciel. Ce fonctionnement tranche avec celui des monnaies fiduciaires comme le dollar américain et le dollar canadien, vis-à-vis desquelles le gouvernement et la banque centrale exercent un contrôle.

Capitalisation boursière combinée de plus de 400 milliards de dollars américains

Bitcoin

Lorsqu’ils entendent le mot « cryptomonnaie », la plupart des gens pensent au bitcoin (BTC). En effet, lorsqu’il est apparu en 2008, le bitcoin était la toute première monnaie numérique. Ce que l’on oublie souvent, c’est qu’avant son apparition, on pensait que « l’argent Internet » ne pouvait pas exister. Pourquoi? Parce que la raison de l’existence d’Internet est le partage de copies de renseignements, et non la révocation de renseignements après leur transfert. Le bitcoin est parvenu à résoudre ce problème en alliant la cryptographie et le concept de chaîne de blocs sécurisée par un réseau informatique (les « mineurs »). Depuis la création du bitcoin, d’autres cryptomonnaies ont vu le jour, notamment, en 2014, l’éther (ETH), qui est la cryptomonnaie de la chaîne de blocs Ethereum.

La cryptographie appliquée aux actifs

Comparons deux des plus grandes cryptocurrences: le bitcoin et l’éther.

En tant que plateforme, le bitcoin est une chaîne de blocs qui facilite l’échange d’argent numérique de pair-à-pair. Toutefois, le bitcoin a des fonctionnalités limitées et, par conséquent, aucune application ne peut être exécutée sur sa chaîne de blocs. L’Ethereum, contrairement au bitcoin, est une plateforme qui permet expressément l’exécution d’applications riches en fonctionnalités et de programmer de l’argent ou de la valeur nativement dans une application sur la chaîne de blocs Ethereum elle-même.

Le BTC est souvent désigné comme l’« or numérique » en raison de sa rareté et de son statut de réserve d’actifs de valeur et il s’est imposé comme une marque reconnue à cet égard. L’éther, en revanche, peut être considéré comme un indicateur du risque financier lié à l’activité sur la chaîne de blocs Ethereum. C’est dans cette perspective que beaucoup considèrent l’éther comme le « pétrole numérique », puisque c’est le carburant de la chaîne de blocs Ethereum de la même manière que le pétrole facilite l’activité économique dans l’économie mondiale réelle. Selon une autre analogie, la proposition de valeur de l’éther s’apparente au fait de posséder un « morceau d’Internet » où les applications de la chaîne de blocs utilisent l’Ethereum comme une plateforme semblable à Internet. Une autre analogie compare l’Ethereum à une sorte de route à péage numérique, toute personne disposant d’une connexion Internet pouvant y construire et utiliser une infrastructure financière interopérable et payer une somme modique au réseau Ethereum pour la sécuriser.

Les concepts susmentionnés peuvent être contextualisés dans le diagramme ci-dessous, qui présente le bitcoin comme une calculatrice et l’Ethereum comme un système d’exploitation. Si l’on considère le bitcoin comme l’« or numérique », cela fait de l’éther le « pétrole numérique ». Imaginez que l’éther est le carburant utilisé pour exécuter des applications sur la plateforme Ethereum. Quand l’éther est « jalonné », on est en présence d’une « obligation numérique ». L’éther que vous détenez n’est plus une marchandise virtuelle, mais plutôt un actif financier grâce auquel vous recevez des dividendes ou des intérêts. Ce qui distingue l’éther du bitcoin, c’est qu’il peut procurer un rendement à ses détenteurs. Pour en savoir plus, consultez l’article Ethereum: Birth of the Digital Bond.

Bitcoin ETF

La technologie est essentielle à la cryptographie. Le bitcoin fonctionne principalement comme une monnaie surtout affectée par des opérations, tandis que l’Ethereum est axé sur les principes du codage et des plateformes.

Fonctionnement et sécurité de la chaîne de blocs

La chaîne de blocs est le registre public décentralisé ou partagé. Elle repose sur des échanges de pair-à-pair plutôt que sur un organisme de règlementation responsable de faciliter les opérations. Les blocs contiennent les données précises et uniques relatives aux opérations comme la date, l’heure et le montant. Ils conservent également les registres de l’opération et de ses participants, y compris leur signature numérique. Les blocs sont stockés chronologiquement le long d’une chaîne, formant une « hauteur » qui sert de mesure au registre public.

Chaque bloc de la chaîne est unique, ayant son propre code de « hachage ». Il est difficile de revenir en arrière et de modifier le contenu des blocs. Si un pirate informatique essayait de modifier, par exemple, le montant d’une opération, il lui faudrait changer le code de hachage. Cela signifie qu’un nouveau bloc serait ajouté à la chaîne et contiendrait l’ancien code de hachage. Pour qu’un pirate informatique dissimule ses traces, il lui faudrait modifier le code du bloc suivant dans la chaîne, et ainsi de suite.

Aujourd’hui, des dépositaires émergent partout dans le monde pour mettre en place des directives de prêt et des polices d’assurance adéquates afin de sécuriser ces actifs. En outre, la vitesse des opérations s’est considérablement améliorée grâce à l’infrastructure de dépôt.

S’agit-il d’un investissement à long terme ou d’un engouement passager?

Les investisseurs institutionnels et particuliers sont devenus particulièrement sensibles à l’amélioration des cryptomonnaies et ont beaucoup investi à cet égard. Récemment, PayPal a annoncé sa participation à l’espace cryptographique. Ce genre d’annonce, ainsi que l’intérêt de PayPal dans ce domaine vont faire progresser la technologie et la cryptomonnaie en permettant aux marchands d’accepter la cryptomonnaie. Lorsque les gros joueurs voudront participer, nous verrons la tendance dominante se transformer.

Lorsque les grandes institutions financières commenceront à reconnaître les cryptomonnaies et les plateformes comme un moyen moins coûteux et plus rapide de déplacer des milliards de dollars, cela sera d’autant plus vrai et la situation progressera certainement.

La cryptomonnaie comme investissement

Les perspectives d’inflation et les taux d’intérêt mondiaux semblent, très franchement, dépassés. Alors que les mesures de relance budgétaire font tourner la planche à billets à des taux sans précédent, posséder de l’argent n’est plus un moyen aussi fiable qu’il l’était autrefois pour se protéger de l’inflation.

Les métaux précieux ont toujours été des réserves de valeur dans les portefeuilles, mais ils ne permettent pas les mêmes rapidité et flexibilité que la monnaie numérique. De plus, vous n’avez pas d’information quant à la quantité d’or ou d’argent qui existe. La cryptomonnaie vous permet de garder à vue quelque chose d’exceptionnel et de bénéficier de la flexibilité et de la facilité qu’offre l’utilisation d’Internet. Cela signifie que la cryptomonnaie peut être considérée comme une couverture inflationniste à long terme ou comme une réserve de valeur pour les investisseurs.

Comme mentionné précédemment, la cryptomonnaie comporte maintenant des possibilités de rendement potentiel en générant des revenus grâce à la fourniture d’une vérification de la chaîne de blocs ou en minant simplement pour prêter des actifs sur la chaîne de blocs elle-même et en passant d’un système de « preuve de travail » à un système de « preuve d’enjeu ».

La preuve de travail

Les chaînes de blocs comme Bitcoin et Ethereum utilisent le système de « preuve de travail » pour s’assurer que tous ceux qui modifient le registre ont prouvé mathématiquement au réseau qu’ils ont des intérêts en jeu. Ils doivent investir dans les infrastructures de minage et sont connus comme étant les mineurs.

La preuve d’enjeu

Le système de « preuve de travail » peut engendrer de sérieux problèmes, notamment liés à des intérêts concurrents ou biaisés. La « preuve d’enjeu » résout ces problèmes, car les ressources de minage sont investies dans des jetons de cryptomonnaie, ce qui signifie que les détenteurs de jetons sont les mineurs. Et cela signifie qu’il est dans leur intérêt de s’assurer que tous les participants agissent équitablement et sont des joueurs valables dans le monde de la cryptomonnaie.

Comment investir

Price of bitcoin

En 2020, les rendements du bitcoin et de l’éther ont été très prometteurs. Il existe un certain nombre de produits sur les marchés publics permettant aux investisseurs de s’exposer aux cryptomonnaies. Si l’ouverture d’un compte personnel sur un marché de cryptomonnaie et les recherches sur les procédures de dépôt sont fait pour vous, vous devrez être capable de comprendre la réputation et les risques de ces marchés. Des fonds négociés en bourse (FNB) existent également et il est primordial de reconnaître exactement ce que vous possédez pour adapter vos attentes.

Il est essentiel de comprendre les risques et d’aligner le rendement potentiel sur le résultat souhaité de tout placement. La cryptomonnaie, dans un portefeuille numérique ou dans un portefeuille d’investissement, peut ne pas convenir à tout le monde aujourd’hui.

Tout le défi était de rendre la cryptomonnaie accessible, jusqu’à ce que le FNB de bitcoins Purpose (BTCC), le premier FNB de bitcoins au monde réglé physiquement, offre aux investisseurs un moyen efficace et simple de posséder un morceau d’histoire.

- Josh Bubar est vice-président de Product at Purpose Investments


Toutes les données proviennent de Bloomberg, à moins d’indication contraire.

Le contenu de ce document est fourni à titre informatif seulement et ne constitue pas une offre de vente des titres décrits ici, ni une recommandation ou une sollicitation à vendre, détenir ou vendre l’un de ces titres. Les renseignements ne représentent pas des conseils de placement et ne sont pas adaptés aux besoins ou à la situation des investisseurs. L’information contenue dans ce document ne constitue pas et ne doit en aucun cas être interprétée comme une notice d’offre, un prospectus, une publicité ou un appel public à l’épargne de titres. Aucune commission de valeurs mobilières ou autorité réglementaire semblable n’a examiné ce document, et quiconque donne à entendre le contraire commet une infraction. Les renseignements qui figurent dans ce document sont jugés exacts et fiables, mais nous ne pouvons pas garantir qu’ils sont complets ou à jour en tout temps. Ils peuvent changer sans préavis et Purpose Investments Inc. ne sera pas tenue responsable des inexactitudes dans les données présentées.

Un placement dans un fonds d’investissement peut donner lieu à des commissions, à des commissions de suivi, à des frais de gestion et à d’autres frais. Veuillez lire le prospectus avant d’investir. Si les titres sont achetés ou vendus sur un marché boursier, vous pourriez payer plus ou recevoir moins que leur valeur liquidative courante. Le taux de rendement indiqué est le taux de rendement total composé annuel historique, y compris les fluctuations de la valeur des actions ou des parts et le réinvestissement de toutes les distributions, et ne tient pas compte des frais d’acquisition, de rachat ou de distribution ou des frais facultatifs ni de l’impôt sur le revenu payable par un porteur de titres, lesquels réduiraient le rendement. Les fonds d’investissement ne sont pas garantis, leur valeur fluctue fréquemment et leur rendement passé peut ne pas se reproduire.