Pourquoi le commerce du cannabis ne fait que commencer au-delà du Canada

Introduction
Pourquoi le commerce du cannabis ne fait que commencer au-delà du Canada

En tant que Canadiens, nous avons été des pionniers dans le domaine du cannabis. Cela nous place dans une excellente position pour réussir ailleurs.

Points clés :

  • Les Canadiens jouent un rôle de premier plan dans le commerce du cannabis partout dans le monde
  • Maintenant, les investisseurs américains donnent avis et trouvent des moyens d’accéder au marché
  • Le commerce du cannabis est à un point d’inflexion aux États-Unis et le stade est fixé pour les années à venir

Depuis de nombreuses années, nous avons le privilège, en tant que Canadiens, d’être les premiers à investir dans un changement structurel de mesures législatives qui rattrapent les comportements des consommateurs. La première entreprise canadienne de cannabis a été ouverte en 2014 et, depuis, les Canadiens sont à l’avant-garde des investissements dans l’infrastructure mondiale du cannabis.

Cette situation s’est poursuivie en 2018, lorsqu’une vague d’exploitants américains ont commencé à faire appel public à l’épargne à la Bourse des valeurs canadiennes (CSE). Encore une fois, les investisseurs canadiens ont été les premiers à avoir accès au marché américain en forte croissance

Jusqu’à maintenant, cette transaction demeure principalement entre les mains des Canadiens, les investisseurs américains s’efforçant d’avoir accès à des investisseurs américains, alors que leurs dépositaires et courtiers ont de la difficulté à composer avec les incohérences fédérales dans le système. Dernièrement, l’ingéniosité a créé des failles. Les investisseurs institutionnels et de détail américains trouvent des canaux d’accès aux placements.

Les entrées de produits inscrits à la cote d’une bourse américaine qui n’investissent que dans des exploitants américains de cannabis sont un indicateur de cet accès. AdvisorShares Pure US Cannabis FNB (MSOS) est l'un de ces véhicules. Au cours des trois derniers mois, le FNB a levé plus de 110 millions de dollars américains, les principaux investisseurs étant soit des conseillers de détail directs, soit des conseillers en investissement. Ces entrées ont été étroitement corrélées avec les petits exploitants qui connaissent une hausse directe de leurs multiples d’évaluation.

De plus, le nombre d’investisseurs institutionnels a augmenté au cours des derniers mois. Les grands exploitants, comme Curaleaf, Green Thumb, Cresco Labs et Trulieve, comptent les gestionnaires d’actifs traditionnels comme leurs principaux actionnaires.

Les fonds de couverture sont dans ce domaine depuis le début. Maintenant, les gestionnaires de fonds mutuels, qui dirigent les fonds de retraite de nombreux Américains, commencent à s’impliquer.

Au cours de la deuxième moitié de 2020, nous avons connu un grand succès dans le secteur du cannabis, particulièrement autour des référendums de novembre. Cependant, nous pensons que ce n’est que le point d’inflexion initial pour le cannabis américain. Les Canadiens sont toujours bien placés en tant que premiers adoptants de cette industrie.

Il y a beaucoup de place pour la croissance dans l’espace et le marché potentiel augmente chaque trimestre. Beaucoup de gens demandent si le commerce américain du cannabis est terminé. Nous pensons que la question est prématurée. Nous pensons que ce cycle d'une décennie ne fait que commencer et nous nous assurons que Purpose Marijuana Opportunities Fund (MJJ) est le mieux placé pour capter la croissance.

— Nawan Butt, CFA est l'un des gestionnaires de portefeuille du Purpose Marijuana Opportunities Fund.


Toutes les données proviennent de Bloomberg, à moins d'indication contraire.

Le contenu de ce document est fourni à titre informatif seulement et ne constitue pas une offre de vente des titres décrits aux présentes, ni une recommandation ou une sollicitation à acheter, détenir ou vendre l’un de ces titres. Les renseignements ne constituent pas des conseils de placement et ne sont pas adaptés aux besoins ou à la situation des investisseurs.

L’information contenue dans ce document ne constitue pas et ne doit en aucun cas être interprétée comme une notice d’offre, un prospectus, une publicité ou un appel public à l’épargne de titres.

Aucune commission de valeurs mobilières ou autorité réglementaire semblable n’a examiné ce document, et quiconque donne à entendre le contraire commet une infraction. Les renseignements qui figurent dans ce document sont jugés exacts et fiables, mais nous ne pouvons pas garantir qu’ils sont complets ou à jour en tout temps. Les renseignements fournis peuvent être modifiés sans préavis et ni Purpose Investments Inc. ni les membres de son groupe ne seront tenus responsables des inexactitudes dans les renseignements présentés.

Un placement dans un fonds d’investissement peut donner lieu à des commissions, à des commissions de suivi, à des frais de gestion et à d’autres frais. Veuillez lire le prospectus avant d’investir. Si les titres sont achetés ou vendus sur un marché boursier, vous pourriez payer plus ou recevoir moins que leur valeur liquidative courante. Le taux de rendement indiqué est le taux de rendement total composé annuel historique, y compris les fluctuations de la valeur des actions ou des parts et le réinvestissement de toutes les distributions, et ne tient pas compte des frais d’acquisition, de rachat ou de distribution ou des frais facultatifs ni de l'impôt sur le revenu payable par un porteur de titres, lesquels réduiraient le rendement. Les fonds d’investissement ne sont pas garantis, leur valeur fluctue fréquemment et leur rendement passé peut ne pas se reproduire.

Crédit photo https://cbdoracle.com/

Author

Nawan Butt

View Comments
Next Post

Cannabis sector next move on the pharma side?

Previous Post

Why the Cannabis Trade is Just Getting Started Beyond Canada