Mise à jour Cannabis 1H: Les États-Unis passent à la vitesse supérieure tandis que le Canada reste au point mort

Introduction
Mise à jour Cannabis 1H: Les États-Unis passent à la vitesse supérieure tandis que le Canada reste au point mort

La première moitié de l'année étant terminée et l'impact le plus profond de la fermeture étant derrière nous (espérons-le), nous pouvons revenir à notre thèse à long terme et faire éclater les forces en jeu dans l'industrie du cannabis des deux côtés du 49e. Rappelons que nous avons surpondéré les États-Unis par rapport au Canada, préférant des bilans solides à une consolidation des parts de marché faible et avantageuse dans les deux marchés.

Nous continuons à observer de fortes tendances aux États-Unis en ce qui concerne le nombre de patients et une dynamique positive dans la politique liée au cannabis également. Le Canada, en revanche, reste un marché difficile. Cependant, nous commençons à surmonter bon nombre des obstacles à la distribution qui ont pesé sur la croissance du marché depuis la légalisation en 2018.

Commençons par l'opportunité la plus prometteuse - les États-Unis. Le nombre de patients est un excellent indicateur pour évaluer la santé de l'industrie du cannabis médical aux États-Unis, et des nouvelles positives nous parviennent de plusieurs États.

Floride : l'enregistrement des patients a connu une forte croissance au cours des dernières années et s'est encore accéléré en 2020. Les patients actifs sont maintenant plus de 350 000, un nombre qui a augmenté d'environ 51 % depuis le début de l'année. Ces patients représentent environ 1,7 % de la population de la Floride, alors que les marchés matures devraient avoir une pénétration supérieure à 3 %.

Ohio : le nombre de patients a augmenté de 7 % d'un mois à l'autre cette année et a franchi la barre des 100 000 en avril, ce qui représente un total cumulé de seulement 0,9 % de la population. Ce marché naissant a connu un taux annualisé de ventes annualisé de 200 millions de dollars pour le mois d'avril.

Pennsylvanie : depuis le lancement du programme médical fin 2017, plus de 350 000 patients se sont inscrits. Il y a toujours des signes positifs de la part des régulateurs pour la légalisation de l'usage adulte également, car le gouverneur de l'État a déclaré publiquement son soutien à la légalisation et le corps législatif est soumis à une pression accrue pour trouver d'autres sources de recettes fiscales.

New Jersey : avec plus de 77 000 patients désormais enregistrés, l'État est beaucoup plus intéressant pour son caractère facultatif pour les adultes. Le New Jersey est l'un des quelques États qui seront légalisés sur le bulletin de vote en novembre. Étant donné le soutien que nous avons constaté dans les sondages pour le cannabis, le vote devrait se dérouler confortablement en faveur de la légalisation. Le New Jersey est situé au centre de la côte est et offre une large zone de captage potentielle pour le cannabis destiné à la consommation adulte.

New York : le nombre de patients est supérieur à 117 000 à New York, avec une croissance régulière. New York est aussi particulièrement intéressante en raison du soutien explicite du gouverneur Andrew Cuomo à la légalisation du cannabis pour adultes. La législature de l'État est également favorable à la légalisation alors qu'elle s'efforce de faire passer un projet de loi dans l'année à venir.

Ce sont quelques-uns des États clés dont nous surveillons la croissance et le positionnement en suivant les opérateurs multiétatiques (MSO) qui, selon nous, ont une chance de devenir les leaders du marché. Le cannabis est une industrie fragmentée aux États-Unis, mais l'échelle et le coût du capital sont très importants pour cette industrie. C'est pourquoi nous aimons suivre les grandes OSM qui sont présentes dans les États susmentionnés et qui ont la possibilité d'étendre leurs opérations plus profondément dans ces États également.

Au niveau fédéral, nous constatons également des vents contraires positifs pour le secteur du cannabis, même si les deux candidats à la présidence n'ont pas explicitement exposé leur programme sur la réforme de la marijuana. La Chambre des représentants des États-Unis, qui avait auparavant adopté la loi SAFE avec facilité, fait preuve d'une incroyable inertie en ce qui concerne la réforme du cannabis.

Dans les dernières nouvelles, la loi SAFE a été annexée à l’endos de la proposition fiscale du démocrate visant à alléger le COVID-19. En outre, la réforme de la marijuana devient un sujet clé dans le débat sur la police, qui se poursuit à la Chambre et au Sénat des États-Unis. La poursuite de la décriminalisation et même de la légalisation de la marijuana devrait réduire l'emprisonnement des communautés minoritaires aux États-Unis. Ces deux voies mènent à une acceptation beaucoup plus large du cannabis à usage médical et adulte tout en augmentant massivement l'accessibilité des investissements aux institutions américaines.

Enfin, nous attirons l'attention sur la demande refoulée qui incombe aux institutions américaines pour la croissance qu'offre actuellement l'industrie du cannabis. En raison de leur incapacité à investir dans le cannabis américain, les investisseurs américains ont trouvé la meilleure croissance verticale associée, qui repose sur les industries auxiliaires du cannabis. Ces sociétés auxiliaires continuent d'enregistrer une croissance record des revenus directement liés à l'industrie du cannabis.

Un exemple serait Scotts Miracle-Gro, qui a augmenté ses prévisions de revenus pour l'année à venir avec sa division de service pour le cannabis qui devrait voir ses revenus augmenter de plus de 45 % ; le titre est en hausse de 27 % depuis le début de l'année, les investisseurs s'entassent dans le nom. Un autre exemple serait les récents financements par actions réalisés par Industrial Innovative Properties (IIPR; une société de placement immobilier leader dans le domaine des serres de cannabis) et GrowGeneration (GRWG; fournitures pour la culture hydroponique du cannabis). Ces deux financements ont été clôturés le 29 juin et ont été sursouscrits respectivement 5 fois et 3 fois.

Et puis il y a le Canada. Une importante consolidation est actuellement en cours au Canada, avec une poignée de faillites déjà comptabilisées et de nombreux producteurs sous licence (LP) fonctionnant à la vapeur. Les six mois ont été difficiles pour tous les disques, petits et grands, avec des réductions de coûts de la part de tous les grands acteurs tels que Canopy Growth, Aurora Cannabis, Organigram, Hexo, Tilray et Sundial, pour n'en citer que quelques-uns.

À notre avis, la voie à suivre pour réussir sera fonction d'une distribution accrue en Ontario et d'un regroupement des parts de marché, qui s'effectuera par des guerres de prix dans les mois à venir. Il y aura très peu de gagnants et beaucoup de perdants. Les investisseurs doivent examiner en profondeur les structures de coûts variables et la solidité des bilans pour distinguer les LP qui existeront dans quelques années.

Dans Purpose Marijuana Opportunities Fund (MJJ), nous sommes exposés au Canada via des sociétés en commandite à faible coût avec des bilans solides, tels que Aphria et Village Farms, en plus des fabricants de cannabis tels que Valens Co.La majorité du fonds reste orientée vers le Les États-Unis, avec un équilibre de grands MSO établis, tels que Curaleaf, Green Thumb, Trulieve et Cresco Labs, mais aussi des acteurs émergents avec des équipes solides telles que TerrAscend et Columbia Care. Avec plusieurs initiatives politiques actuellement en cours de débat, nous pensons que les États-Unis ne sont qu'à un grand catalyseur d'une refonte complète du secteur.

- Nawan Butt, CFA, est l'un des gestionnaires de portefeuille du Purpose Marijuana Opportunities Fund.


Toutes les donnÈes proviennent de Bloomberg, ‡ moins d'indication contraire.

Le contenu de ce document est fourni ‡ titre informatif seulement et ne constitue pas une offre de vente des titres dÈcrits aux prÈsentes, ni une recommandation ou une sollicitation ‡ acheter, dÈtenir ou vendre líun de ces titres. Les renseignements ne constituent pas des conseils de placement et ne sont pas adaptÈs aux besoins ou ‡ la situation des investisseurs.

Líinformation contenue dans ce document ne constitue pas et ne doit en aucun cas Ítre interprÈtÈe comme une notice díoffre, un prospectus, une publicitÈ ou un appel public ‡ líÈpargne de titres.

Aucune commission de valeurs mobiliËres ou autoritÈ rÈglementaire semblable nía examinÈ ce document, et quiconque donne ‡ entendre le contraire commet une infraction. Les renseignements qui figurent dans ce document sont jugÈs exacts et fiables, mais nous ne pouvons pas garantir quíils sont complets ou ‡ jour en tout temps. Les renseignements fournis peuvent Ítre modifiÈs sans prÈavis et ni Purpose Investments Inc. ni les membres de son groupe ne seront tenus responsables des inexactitudes dans les renseignements prÈsentÈs.

Un placement dans un fonds díinvestissement peut donner lieu ‡ des commissions, ‡ des commissions de suivi, ‡ des frais de gestion et ‡ díautres frais. Veuillez lire le prospectus avant díinvestir. Si les titres sont achetÈs ou vendus sur un marchÈ boursier, vous pourriez payer plus ou recevoir moins que leur valeur liquidative courante. Le taux de rendement indiquÈ est le taux de rendement total composÈ annuel historique, y compris les fluctuations de la valeur des actions ou des parts et le rÈinvestissement de toutes les distributions, et ne tient pas compte des frais díacquisition, de rachat ou de distribution ou des frais facultatifs ni de l'impÙt sur le revenu payable par un porteur de titres, lesquels rÈduiraient le rendement. Les fonds díinvestissement ne sont pas garantis, leur valeur fluctue frÈquemment et leur rendement passÈ peut ne pas se reproduire.

Author

Nawan Butt

View Comments
Previous Post

Cannabis 1H update: U.S. momentum shifts into higher gear while Canada left in neutral