Une bonne défense vous fait gagner des titres (dans les sports et sur les marchés)

Introduction
Une bonne défense vous fait gagner des titres (dans les sports et sur les marchés)

Le risque d’une guerre commerciale provoquant une récession mondiale a rattrapé les marchés en mai. La préoccupation avait été reléguée au second plan alors que les investisseurs étaient d’avis que les menaces d’action vides reculeraient éventuellement et qu’un accord serait conclu entre les États-Unis et la Chine. Cependant, les espoirs d’un accord rapide semblent aujourd’hui de l’histoire ancienne. Le président américain Donald Trump a imposé de nouveaux tarifs douaniers à la Chine et au Mexique, et les marchés commencent maintenant à fixer leurs prix dans un contexte de ralentissement.

Le marché obligataire en est la meilleure illustration. Il n’y a pas si longtemps, les investisseurs s’attendaient à ce que les taux montent alors que les banques centrales parlaient ouvertement de la suppression des programmes de relance. Les événements récents ont renversé ce discours et les marchés s’attendent à deux baisses des taux d’intérêt de la Réserve fédérale.

L’obligation du Trésor américain de 10 ans a commencé l’année avec un rendement de 2,68 % et s’est établie à 2,12 % à la fin de mai. Dans de nombreuses régions du monde, les taux d’intérêt sont de nouveau négatifs et la courbe de rendement des États-Unis est maintenant inversée à de nombreux points de la courbe. Il ne s’agit pas là de signes d’un marché sain, mais plutôt de signes avant-coureurs d’une récession imminente.

Les optimistes feront valoir que tout cela peut être corrigé en un seul gazouillis. Une suppression des tarifs douaniers et la fin des actions commerciales hostiles des États-Unis pourraient rapidement donner la confiance aux investisseurs de revenir sur les marchés. Mais plus cela traîne, plus le risque d’une récession mondiale devient réel. Les marchés détestent l’incertitude et les sociétés ne sont pas différentes.

Les entreprises commencent à avertir que leurs résultats seront touchés et pourraient bientôt commencer à retarder les dépenses en immobilisations et l’embauche prévues. Il s’agit peut-être d’une récession auto-infligée, mais ce sera quand même difficile à corriger. Le sentiment des investisseurs est l’une des parties du marché la plus difficile à prévoir et il a souffert ces derniers mois.

Avec tant d’incertitude sur les marchés, beaucoup s’appuient autant sur l’analyse technique que sur les principes fondamentaux. Le dernier épisode de volatilité amène beaucoup de gens à prédire que les marchés des actions pourraient revenir aux creux de décembre, ce qui représente une autre baisse d’environ 15 % pour l’indice S&P500. Sur une très courte période, les marchés sont passés de sommets historiques à des niveaux inférieurs aux moyennes mobiles et aux niveaux de soutien.

Il y a eu peu de cachettes le mois dernier. L’or et les actions aurifères ont finalement commencé à agir comme les polices d’assurance qu’elles sont censées être. Mais il faudra que le dollar américain s’effondre avant que l’on puisse donner le feu vert pour ce secteur.

L’une des zones de fermeté les plus surprenantes a été les cryptomonnaies. Le bitcoin est maintenant en hausse de 100 % par rapport à l’année précédente, après avoir été considéré comme mort il n’y a pas si longtemps. La question de savoir si les cryptomonnaies peuvent être considérées comme un véritable havre de paix est encore à l’ordre du jour. Elles restent un actif hautement spéculatif.

Alors que nous approchons de la mi-parcours de 2019, on peut dire sans risque de se tromper que la volatilité s’est accrue jusqu’ici cette année, comme nous l’avions prévu. Ajoutez à cela le fait que nous sommes aux derniers stades du cycle économique et probablement des cycles du marché, et le positionnement défensif des portefeuilles est tout à fait logique.

Les Raptors de Toronto ne sont pas en finale de la NBA parce qu’ils peuvent constamment dominer leurs adversaires. Ils sont là parce que la défense est aussi importante que l’attaque et ils en ont fait un pilier de leur stratégie. Les investisseurs devraient s’inspirer de leur cahier de jeu et s’assurer que leur défense est en ordre.

Idées avec Purpose

Le Fonds de rendement stratégique Purpose (SYLD) est un fonds d’obligations à rendement élevé dont le positionnement est défensif. Les banques centrales mondiales sont de plus en plus conciliantes et en raison de multiples baisses de taux d’intérêt, les prix du marché contribuent à une répartition à des obligations à rendement élevé plutôt que des obligations d’État. SYLD gère activement l’exposition au marché et paie un rendement d’environ 6 %. Nous croyons qu’il devrait bien faire face à ses pairs en période de faibles rendements et de volatilité accrue.

Le Fonds de revenu multiactif Purpose (PINC) est un fonds équilibré positionné de façon défensive qui compte divers placements producteurs de revenus. Il y a une forte prépondérance vers les actions à dividendes canadiennes, et il devrait être bien positionné pour un été volatil. Il comprend également des répartitions dans notre stratégie de revenu sur options, le Fonds à rendement élevé Purpose qui récolte la volatilité du marché pour générer un rendement, ainsi que les obligations à rendement élevé et quelques actions à dividendes internationales.

- Greg Taylor, CFA est le chef des placements de Purpose Investments


Toutes les données proviennent de Bloomberg, à moins d’indication contraire.

Le contenu de ce document est fourni à titre informatif seulement et ne constitue pas une offre de vente des titres décrits aux présentes, ni une recommandation ou une sollicitation à acheter, détenir ou vendre l’un de ces titres. Les renseignements ne constituent pas des conseils de placement et ne sont pas adaptés aux besoins ou à la situation des investisseurs. L’information contenue dans ce document ne constitue pas et ne doit en aucun cas être interprétée comme une notice d’offre, un prospectus, une publicité ou un appel public à l’épargne de titres. Aucune commission de valeurs mobilières ou autorité réglementaire semblable n’a examiné ce document, et quiconque donne à entendre le contraire commet une infraction. Les renseignements qui figurent dans ce document sont jugés exacts et fiables, mais nous ne pouvons pas garantir qu’ils sont complets ou à jour en tout temps. L’information fournie est susceptible d’être modifiée sans préavis.

Un placement dans un fonds d’investissement peut donner lieu à des commissions, à des commissions de suivi, à des frais de gestion et à d’autres frais. Veuillez lire le prospectus avant d’investir. Si les titres sont achetés ou vendus sur un marché boursier, vous pourriez payer plus ou recevoir moins que leur valeur liquidative courante. Les fonds d’investissement ne sont pas garantis, leur valeur fluctue fréquemment et leur rendement passé peut ne pas se reproduire.

Ce document comporte certaines déclarations prospectives. Les déclarations prospectives sont des énoncés prédictifs qui sont fondés sur des conditions ou des événements futurs ou qui s’y rapportent, ou qui comportent des mots comme « peut », « sera », « devrait », « pourrait », « prévoir », « anticiper », « intention », « planifier », « croire », « estimer » ou toute autre expression similaire. Puisque les déclarations qui concernent l’avenir ou qui contiennent autre chose que des renseignements historiques sont exposées à divers risques et incertitudes, les résultats, les actions ou les événements réels peuvent différer sensiblement de ceux envisagés dans la déclaration prospective. Les déclarations prospectives ne représentent pas des garanties du rendement futur et sont, en raison de leur nature, fondées sur de nombreuses hypothèses. Bien que les déclarations prospectives comprises dans ce document découlent d’hypothèses que Purpose Investments et le gestionnaire de portefeuille estiment raisonnables, ceux-ci ne peuvent pas garantir que les résultats réels correspondront à ces déclarations prospectives. Nous recommandons donc au lecteur d’examiner la déclaration prospective avec prudence et de ne pas s’y fier indûment. À moins que la loi applicable ne l’exige, la société n’a ni l’intention ni l’obligation de mettre à jour ou de réviser les déclarations prospectives à la lumière de nouvelles données, d’événements futurs ou autre, et décline toute responsabilité à cet égard.

Author

Greg Taylor

Greg Taylor is the Chief Investment Officer of Purpose Investments. Greg specializes in finding and exploiting pockets of volatility in the market to drive returns.

View Comments
Next Post

Investir dans les sports électroniques : la revanche des accros de l’informatique

Previous Post

Oh, Canada! Un plan pour 2019