Le chef des placements de Purpose : Mes trois principales approches pour ces marchés incertains.

Introduction
Le chef des placements de Purpose : Mes trois principales approches pour ces marchés incertains.

Gazouillis présidentiels antagonistes, courbes de rendement inversées et guerres commerciales. Nous vivons une période d’incertitude comme jamais auparavant. Notre chef des placements, Greg Taylor, vous explique comment personnaliser un portefeuille pour qu’il réussisse, quelle que soit la direction des marchés.

Bien chevaucher le marché actuel équivaut à monter sur le dos d’un taureau. Le parcours a été long.

Malgré tout le bruit et les manchettes en cours de route, les investisseurs ont été bien récompensés par une composition traditionnelle du portefeuille de 60/40. Ce fut facile : au cours des dix premières années du marché haussier, les portefeuilles 60/40 ont généré un rendement solide d’environ 9,6 % par année.

Pas mal du tout pour une stratégie d’école de commerce beaucoup moins risquée que d’investir uniquement dans des actions.

Mais la seule constante est le changement. Et les temps, ils changent de fond en comble.

Qu’il s’agisse de guerres commerciales potentielles ou de barrages de gazouillis présidentiels ad hoc, ce ne sont là que quelques-unes des manchettes que les Canadiens voient aujourd’hui. Dernièrement, la confusion et l’inquiétude surgissent soudainement, un peu plus facilement que d’habitude.

Les gens se demandent à juste titre si nous ne nous préparons pas pour une répétition de 2008. Les stratégies traditionnelles ne semblent soudainement plus aussi sûres de réussir qu’avant.

Dans le passé, les cycles économiques se terminaient par une hausse de l’inflation contenue par une hausse des taux d’intérêt par les banques centrales. Et le ralentissement qui s’ensuit, généralement après des mesures de resserrement trop agressives, est la façon dont le cycle recommence.

Cette fois-ci, cependant, de nombreuses banques centrales n’ont pas réussi à « normaliser les taux » et la dernière série de mesures d’assouplissement commence à des niveaux historiquement bas.

Ensemble, ces facteurs font en sorte qu’il est difficile d’imaginer un retour à des rendements plus élevés de sitôt. En fait, la plupart des économistes s’attendent à ce que les taux d’intérêt soient encore moins élevés d’ici un an. Personne ne demande un rendement de 5 % sur les obligations dans un avenir rapproché.

Les faibles rendements obligataires projetés sont une mauvaise nouvelle pour quiconque qui dépend trop de sa stratégie 60/40. Cette composition de portefeuille n’a pas été conçue pour réussir sur la base de faibles rendements obligataires et explique pourquoi cette stratégie de portefeuille « moderne » semble de plus en plus dépassée aujourd’hui.

Il est temps pour de nouvelles idées qui permettront de gagner un revenu et de protéger un patrimoine – le vôtre et celui de vos investisseurs. Vous devez concevoir une façon d’obtenir vos résultats à long terme en pensant au-delà de ce que vous avez toujours fait.

Il devient plus difficile que jamais pour les investisseurs d’avoir confiance et, plus important encore, de gagner un revenu de retraite. Il est naturel que ces craintes s’intensifient au point que vous doutez de votre stratégie et des mesures que vous prenez pour vous protéger.

Mais il existe des outils prêts à s’attaquer à cette incertitude.

1.  Lorsque l’incertitude s’intensifie, optez pour une corrélation plus faible.

Réduire votre dépendance sur les titres à revenu fixe et les actions pour les rendements est un bon moyen d’assurer une certaine stabilité dans votre portefeuille. Une stratégie de corrélation plus faible, comme celle qui vend des options de vente et qui vend effectivement de l’assurance aux autres investisseurs, vous permet de créer une nouvelle source de revenus qui procure un revenu régulier sans être étroitement liée au marché des actions. Autre bonne nouvelle, elle fonctionne souvent encore mieux lorsque la volatilité est élevée. Nous avons la preuve que ça marche. Le bêta du Fonds à rendement élevé Purpose, une mesure de la volatilité par rapport au marché en général, n’est que de 0,22. En 2018, sa valeur s’est accrue de 2,07 %, même si l’indice S&P a reculé de 4,39 %. PYF est un outil multitâches qui peut vous aider à diversifier et à réduire le risque lié à l’exposition aux actions ou à compléter votre exposition aux obligations en générant un revenu pour vous même lorsque les rendements baissent.

2.  Exploitez le pouvoir de la dette privée.

L’ajout d’une catégorie d’actifs non traditionnelle peut vous offrir une protection significative contre les fluctuations du marché tout en générant conjointement un rendement élevé et stable. Tout le monde y gagne et cela peut réduire le stress si vous vous sentez coincé à trouver de nouvelles approches.

La dette privée est le meilleur moyen de sonder le terrain. Étant donné qu’il est moins liquide que les marchés publics des titres à revenu fixe et des actions, il y a plus de chances de réaliser un meilleur rendement ajusté en fonction du risque grâce à la prime de liquidité.

Nous avons la solution à guichet unique pour l’essayer par vous-même. La Fiducie de prêts spécialisés Purpose est le premier fonds mondial de titres de créance privés multigestionnaires au Canada. Il vous offre une exposition unique à cette catégorie d’actifs puissante pour la période fois, auparavant réservée aux régimes de retraite et aux grandes institutions.

3.  La meilleure attaque est une défense forte

Parfois, trop de changements en peu de temps peuvent être une mauvaise chose. De toutes nouvelles catégories d’actifs et stratégies ne sont peut-être pas la bonne décision pour chaque investisseur. Une façon éprouvée de dissiper l’incertitude est d’ajuster les répartitions aux actions et aux titres à revenu fixe. Mais c’est plus facile à dire qu’à faire, surtout avec tout le bruit qui règne actuellement sur les marchés.

Le Fonds de répartition tactique de l’actif Purpose est un moyen intelligent et pratique d’ajuster vos répartitions sans avoir à passer en revue chaque point de données économiques. RTA utilise un modèle systématique pour faire passer votre portefeuille d’un mode offensif à un mode défensif à votre gré, avec la possibilité de basculer n’importe où entre 100 % en actions ou 100 % en obligations.

Oui, se mettre au défi de penser différemment peut être inconfortable. Mais c’est aussi l’occasion d’examiner ce que vous faites et de vous adapter afin d’être mieux préparé. Cela signifie qu’il faut remettre en question le confort de la familiarité.

Ça peut sembler terrible sur le moment, mais vous serez content de l’avoir fait à la fin.

Quand il s’agit de faire les choses différemment, nous pouvons nous inspirer des fonds de pension. Ils ont été à l’avant-garde sur cette question, et certains des plus importants d’entre eux ont modifié leur modèle d’investissement il y a des années.

Au lieu de se tourner vers le portefeuille traditionnel de 60/40, les régimes de retraite ont ajouté de façon proactive de nouveaux actifs et de nouvelles stratégies non traditionnels comme la dette privée, les superpositions d’options et les biens durables. Ils ont réussi à vaincre l’incertitude de s’appuyer sur d’anciens modèles tout simplement pour satisfaire à leurs obligations actuelles, sans vision à long terme.

Les fonds de pension ont des objectifs uniques. Tout comme vous. Comme tout investisseur particulier. L’incertitude pose des défis, mais il existe de nouvelles options pour y faire face auxquelles vous n’avez peut-être pas encore pensé.

Et avec les défis vient une occasion de penser différemment, de trouver des solutions adaptées à chaque client, et enfin de s’attaquer de front à l’incertitude.

- Greg Taylor, CFA est le chef des placements de Purpose Investments


Toutes les données proviennent de Bloomberg, à moins d’indication contraire.

Le contenu de ce document est fourni à titre informatif seulement et ne constitue pas une offre de vente des titres décrits aux présentes, ni une recommandation ou une sollicitation à acheter, détenir ou vendre l’un de ces titres. Les renseignements ne constituent pas des conseils de placement et ne sont pas adaptés aux besoins ou à la situation des investisseurs. L’information contenue dans ce document ne constitue pas et ne doit en aucun cas être interprétée comme une notice d’offre, un prospectus, une publicité ou un appel public à l’épargne de titres. Aucune commission de valeurs mobilières ou autorité réglementaire semblable n’a examiné ce document, et quiconque donne à entendre le contraire commet une infraction. Les renseignements qui figurent dans ce document sont jugés exacts et fiables, mais nous ne pouvons pas garantir qu’ils sont complets ou à jour en tout temps. L’information fournie est susceptible d’être modifiée sans préavis.

Un placement dans un fonds d’investissement peut donner lieu à des commissions, à des commissions de suivi, à des frais de gestion et à d’autres frais. Veuillez lire le prospectus avant d’investir. Si les titres sont achetés ou vendus sur un marché boursier, vous pourriez payer plus ou recevoir moins que leur valeur liquidative courante. Les fonds d’investissement ne sont pas garantis, leur valeur fluctue fréquemment et leur rendement passé peut ne pas se reproduire.

Ce document comporte certaines déclarations prospectives. Les déclarations prospectives sont des énoncés prédictifs qui sont fondés sur des conditions ou des événements futurs ou qui s’y rapportent, ou qui comportent des mots comme « peut », « sera », « devrait », « pourrait », « prévoir », « anticiper », « intention », « planifier », « croire », « estimer » ou toute autre expression similaire. Puisque les déclarations qui concernent l’avenir ou qui contiennent autre chose que des renseignements historiques sont exposées à divers risques et incertitudes, les résultats, les actions ou les événements réels peuvent différer sensiblement de ceux envisagés dans la déclaration prospective. Les déclarations prospectives ne représentent pas des garanties du rendement futur et sont, en raison de leur nature, fondées sur de nombreuses hypothèses. Bien que les déclarations prospectives comprises dans ce document découlent d’hypothèses que Purpose Investments et le gestionnaire de portefeuille estiment raisonnables, ceux-ci ne peuvent pas garantir que les résultats réels correspondront à ces déclarations prospectives. Nous recommandons donc au lecteur d’examiner la déclaration prospective avec prudence et de ne pas s’y fier indûment. À moins que la loi applicable ne l’exige, la société n’a ni l’intention ni l’obligation de mettre à jour ou de réviser les déclarations prospectives à la lumière de nouvelles données, d’événements futurs ou autre, et décline toute responsabilité à cet égard.

Author

Greg Taylor

Greg Taylor is the Chief Investment Officer of Purpose Investments. Greg specializes in finding and exploiting pockets of volatility in the market to drive returns.

View Comments
Next Post

Une première canadienne dans le domaine de la dette privée : Combattre l'incertitude grâce à la fiducie de prêts spécialisés à des fins particulières

Previous Post

À un gazouillis de l'inconnu