Deux actions en flambée et un lingot d'or entrent dans un bar....

Introduction
Deux actions en flambée et un lingot d'or entrent dans un bar....

Les marchés des actions mondiaux ont rebondi en juin, mettant un point d’exclamation sur l’un des débuts d’année les plus solides jamais vus. En raison du rebond, la plupart des marchés ont atteint des niveaux près de leurs sommets historiques. Les questions sont maintenant : « cet optimisme correspond-il à la réalité et les marchés peuvent-ils continuer à grimper le mur d’inquiétudes? »

La variation en pourcentage des marchés est en partie attribuable à une reprise de la terrible fin de 2018, mais la majeure partie du crédit est attribuable au revirement soudain de la Réserve fédérale. De nombreux observateurs, dont le président américain Donald Trump, affirment maintenant que la Réserve fédérale a commis une erreur l’an dernier en augmentant les taux. La crainte de l’erreur présumée était en partie la cause de la vague de liquidations au quatrième trimestre de l’année dernière, et le revirement à une position conciliante de la Réserve fédérale en janvier est principalement responsable de la reprise. Les marchés sont passés de l’anticipation de hausses de taux à l’anticipation de trois baisses de taux d’ici la fin de l’année. La volatilité qui en résulte a évidemment un impact sur les obligations, les actions et les devises.

Le commerce est un autre risque auquel les marchés ont été exposés cette année. Les sociétés ont fait preuve de prudence lorsqu’elles ont donné des indications, car l’incertitude entourant le commerce persiste. Les analystes s’attendent toujours à une forte reprise au deuxième semestre de l’année pour compenser le retard des résultats. Les rapports sur les résultats du deuxième trimestre seront intéressants si les cadres supérieurs ont plus de clarté sur leurs activités ou s’ils ont constaté une tendance à la hausse.

Bien que le rebond des actions en juin ait été impressionnant, les mouvements les plus notables sont venus de l’or et de Bitcoin. Le dollar américain a été volatil au cours de la majeure partie de l’année, mais il a chuté le mois dernier en raison des commentaires conciliants de la Réserve fédérale. Avec la chute du billet vert, l’or explose, dépassant finalement le niveau de 1 350 $/oz, qui a été le plafond au cours des cinq dernières années, et terminant le mois au-dessus de 1 400 $/oz. Ce qui peut être lié est le mouvement de Bitcoin et des autres cryptomonnaies. Bitcoin, que beaucoup avaient éliminé, est maintenant en hausse de plus de 200 % depuis le début de l’année et vise des sommets antérieurs. La hausse de l’or et Bitcoin pourrait signaler un retour de la crainte sur le marché.

Le secteur de l’énergie a pu poursuivre sa progression, récupérant la plupart des pertes subies depuis le mois de mai. Les tensions entre l’Iran et les États-Unis ont aidé, mais les données d’inventaire continuent également de s’améliorer. Le pétrole est maintenant en hausse de 25 % depuis le début de l’année, tandis que les actions énergétiques continuent de s’estomper. Le gouvernement canadien a annoncé qu’il donnerait le feu vert au projet de gazoduc Trans Mountain, depuis longtemps nécessaire. Toutefois, le secteur de l’énergie canadien a continué de se négocier en baisse, ce qui pourrait constituer l’une des meilleures occasions d’investissement contraire depuis des années.

Étant donné les préoccupations liées au commerce et à la politique, beaucoup s’attendaient peut-être à ce que les marchés soient plus faibles à cette date, mais ce n’est pas le cas. Avec un montant record d’obligations mondiales maintenant à un rendement négatif, et l’obligation du Trésor américain de 10 ans à 2 %, cela pourrait simplement être un retour du marché TINA (il n’y a pas d’autres marchés).

Il y a une règle simple aux marchés : vous ne livrez pas bataille à la Réserve fédérale. Ce fut un indicateur assez précis jusqu’à présent. À moins que la paix n’éclate et que tous les différends commerciaux ne disparaissent, il est peu probable que nous voyions de sitôt une Réserve fédérale ferme, qui appuie les actifs à risque.

Le marché devrait afficher une volatilité plus élevée d’ici la fin de l’année. La pression sera intense sur la Réserve fédérale pour qu’elle réduise les taux. Les résultats des sociétés seront analysés pour déceler des signes de faiblesse résultant des guerres commerciales. Mais il y a un exercice d'équilibre délicat en cours.

Si les résultats et les données économiques commencent à s’améliorer, est-il vraiment nécessaire de réduire les taux? Tout soupçon de commentaire ferme pourrait ébranler les marchés. En ce qui concerne les actions à des niveaux jamais atteints, le risque/rendement peut ne pas être une configuration idéale pour tout risquer. Les investisseurs devraient s’en tenir à la qualité et réduire l’exposition à certaines des parties les plus médiatisées du marché.

L’analogie pourrait être faite en disant que quiconque saute dans les actions en ce moment est semblable à quelqu’un qui entre dans un bar bondé avant l’heure de fermeture. Voulez-vous vraiment commander quelques verres (PAPES en flambée comme Uber et Beyond Meat), ou est-il préférable d’aller chercher un verre d’eau et de regarder l’action à une distance sécuritaire et plus défensive?

Idées avec Purpose

Le Fonds de lingots d’or Purpose (KILO) est un moyen peu coûteux de posséder de l’or physique, qui pousse dans un territoire que le métal précieux n’a pas vu depuis plus de cinq ans. Même si nous ne ferons pas de prévision quant à la destination de l’or, nous croyons qu’il demeure un actif sans risque efficace qui convient aux marchés incertains. Avec le fonds KILO, votre or physique est détenu de façon entièrement séparée auprès de la Monnaie royale canadienne. Votre or peut être racheté et livré sur demande.

Le Fonds de répartition tactique de l’actif Purpose (RTA) est un fonds agile et systématique conçu pour répondre à l’évolution des conditions du marché. Le fonds détient principalement des FNB indiciels et peut rapidement effectuer une rotation entre la position à risque et la position sans risque en ajustant ses répartitions en titres de capitaux propres et en titres à revenu fixe. Il peut servir à deux fins dans un portefeuille, soit comme stratégie de gestion de la volatilité, soit comme moyen conservateur de mettre de l’argent de côté pour l’utiliser.

- Greg Taylor, CFA est le chef des placements de Purpose Investments


Toutes les données proviennent de Bloomberg, à moins d’indication contraire.

Le contenu de ce document est fourni à titre informatif seulement et ne constitue pas une offre de vente des titres décrits aux présentes, ni une recommandation ou une sollicitation à acheter, détenir ou vendre l’un de ces titres. Les renseignements ne constituent pas des conseils de placement et ne sont pas adaptés aux besoins ou à la situation des investisseurs. L’information contenue dans ce document ne constitue pas et ne doit en aucun cas être interprétée comme une notice d’offre, un prospectus, une publicité ou un appel public à l’épargne de titres. Aucune commission de valeurs mobilières ou autorité réglementaire semblable n’a examiné ce document, et quiconque donne à entendre le contraire commet une infraction. Les renseignements qui figurent dans ce document sont jugés exacts et fiables, mais nous ne pouvons pas garantir qu’ils sont complets ou à jour en tout temps. L’information fournie est susceptible d’être modifiée sans préavis.

Un placement dans un fonds d’investissement peut donner lieu à des commissions, à des commissions de suivi, à des frais de gestion et à d’autres frais. Veuillez lire le prospectus avant d’investir. Si les titres sont achetés ou vendus sur un marché boursier, vous pourriez payer plus ou recevoir moins que leur valeur liquidative courante. Les fonds d’investissement ne sont pas garantis, leur valeur fluctue fréquemment et leur rendement passé peut ne pas se reproduire.

Ce document comporte certaines déclarations prospectives. Les déclarations prospectives sont des énoncés prédictifs qui sont fondés sur des conditions ou des événements futurs ou qui s’y rapportent, ou qui comportent des mots comme « peut », « sera », « devrait », « pourrait », « prévoir », « anticiper », « intention », « planifier », « croire », « estimer » ou toute autre expression similaire. Puisque les déclarations qui concernent l’avenir ou qui contiennent autre chose que des renseignements historiques sont exposées à divers risques et incertitudes, les résultats, les actions ou les événements réels peuvent différer sensiblement de ceux envisagés dans la déclaration prospective. Les déclarations prospectives ne représentent pas des garanties du rendement futur et sont, en raison de leur nature, fondées sur de nombreuses hypothèses. Bien que les déclarations prospectives comprises dans ce document découlent d’hypothèses que Purpose Investments et le gestionnaire de portefeuille estiment raisonnables, ceux-ci ne peuvent pas garantir que les résultats réels correspondront à ces déclarations prospectives. Nous recommandons donc au lecteur d’examiner la déclaration prospective avec prudence et de ne pas s’y fier indûment. À moins que la loi applicable ne l’exige, la société n’a ni l’intention ni l’obligation de mettre à jour ou de réviser les déclarations prospectives à la lumière de nouvelles données, d’événements futurs ou autre, et décline toute responsabilité à cet égard.

Author

Greg Taylor

Greg Taylor is the Chief Investment Officer of Purpose Investments. Greg specializes in finding and exploiting pockets of volatility in the market to drive returns.

View Comments
Next Post

À un gazouillis de l'inconnu

Previous Post

Investir dans les sports électroniques : la revanche des accros de l’informatique