À un gazouillis de l'inconnu

Introduction
À un gazouillis de l'inconnu

À sa réunion du mois de juillet, la Réserve fédérale a réduit son taux d’escompte pour la première fois depuis 2008. Cette réduction représente un renversement spectaculaire d’une position ferme à une position conciliante et annule la dernière hausse de taux de Noël, ce que beaucoup considèrent rétrospectivement comme une erreur.

La nouvelle d’une baisse de taux, qui est normalement considérée comme positive pour les marchés, s’est rapidement transformée en un événement de « vendre les nouvelles ». Les investisseurs s’efforcent maintenant de déterminer si la réduction est plus corrective plutôt que le début d’un nouveau cycle d’assouplissement, ce qui est exactement ce que plusieurs demandent.

Il y avait beaucoup de confusion entourant la nécessité de la réduction. À première vue, on pourrait vous pardonner de penser que tout va bien. Les actions ont atteint des sommets sans précédent et le chômage américain n’a jamais été aussi bas. Pourtant, à l’extérieur de l’Amérique du Nord, les choses ne sont pas aussi solides. Bien qu’il soit possible de soutenir que d’autres économies se trouvent à l’extérieur du mandat de la Réserve fédérale, les risques étrangers ont été cités comme la raison de la réduction.

Une évolution potentiellement plus préoccupante, qui est la meilleure représentation de ces risques étrangers, a eu lieu peu de temps après la décision de la Réserve fédérale (qui a gêné la rédaction des présents commentaires compte tenu de l’évolution rapide des choses). Le président américain Donald Trump a relancé le différend commercial Chine-États-Unis avec de nouveaux tarifs douaniers et une étiquette de manipulateur de devises.

Beaucoup avaient écarté les craintes commerciales et le consensus dans la rue était que les deux parties étaient suffisamment proches d’un accord pour qu’il ne valût pas la peine de s’en inquiéter. Mais les derniers gestes de Trump nous mènent sur une nouvelle voie plus sombre. Plus il s’écoule de temps sans que ce dangereux différend commercial ne soit réglé, plus les chances d’une récession mondiale sont grandes. Il semble que nous soyons parvenus à un point où aucun des deux camps ne peut reculer ou faire preuve de faiblesse.

Étant donné que la croissance mondiale est préoccupante, les rendements obligataires devraient continuer de baisser et les chances de baisses de taux futures devraient augmenter. L’Europe compte déjà plus de 10 billions de dollars américains d’obligations à rendement négatif, ce qui incite les investisseurs à investir dans des actions défensives donnant droit à des dividendes et dans des actifs réels, comme l’or, comme une réserve de valeur.

L’objectif de la baisse des taux par la Réserve fédérale était à la fois de réduire le dollar américain et d’accentuer la courbe de rendement. Si ce plan réussit, les marchés pourraient être en mesure de prolonger encore davantage leur parcours record. Nous sommes encore au milieu de la période de publication des résultats du deuxième trimestre, mais jusqu’à maintenant, les chiffres ont été meilleurs qu’on ne le craignait. Les bénéfices devraient croître d’environ 2 % pour l’année, ce qui atténuera les craintes d’une récession des bénéfices. La qualité des bénéfices a été mise en doute, car les rachats sur le marché ont représenté un pourcentage plus élevé que normal de la croissance. Mais l’orientation a montré que la plupart des secteurs ont pu survivre au premier stade de la guerre commerciale.

Comme la guerre commerciale persiste, nous pourrions être en train de mettre en place des changements considérables dans la direction sectorielle. Si la Réserve fédérale réussit à accentuer la courbe de rendement, il est peut-être le temps pour les banques et les services financiers de se démarquer. Le commerce de FANG semble de plus en plus fatigué et la menace d’une action antitrust de la part du gouvernement pourrait conduire à une substitution des actions Internet contre des actions des services financiers. Apple peut également devenir une cible dans ce litige et souffrir dans son deuxième marché le plus important. Le passage de la direction sectorielle de la technologie vers les défensives et les services financiers pourrait être envisagé.

Dans ce que beaucoup spéculent était le plan depuis le début, prolonger la guerre commerciale ne fait qu’augmenter les chances de la baisse de 100 points de base des taux que Trump réclame. La perspective délicate pour les investisseurs est que nous ne sommes toujours qu’à un gazouillis de corriger tout cela (ou de créer encore plus de confusion). La prévision du moment et de l’issue de ce différend commercial sera la principale variable de l’avenir des actions. La volatilité a fait un retour et pourrait y rester pour un certain temps. La nouvelle norme pourrait être plus risquée, mais aussi offrir des possibilités d’ajouter de la valeur grâce à une gestion active.

Idées de placement avec Purpose

Fonds de lingots d’or Purpose (KILO)

L’or continue à se négocier à sa valeur la plus élevée en 5 ans, restant au-dessus des niveaux de soutien technique principaux. Les inquiétudes quant à l’efficacité d’une politique monétaire laxiste et les préoccupations liées à la croissance et au commerce à l’échelle mondiale contribuent à maintenir ce métal précieux à un niveau favorable. Le Fonds de lingots d’or Purpose est le moyen le plus simple de détenir de l’or physique avec des frais peu élevés et la sécurité de la garde de la Monnaie royale canadienne.

Fonds de répartition tactique de l’actif Purpose (RTA)

La volatilité a augmenté dernièrement, ce qui a entraîné des fluctuations relativement marquées des actions et des obligations. Le Fonds de répartition tactique de l’actif Purpose alterne rapidement entre les FNB indiciels d’actions et les FNB d’obligations pour s’adapter aux conditions changeantes du marché et s’est révélé un outil très efficace pour créer une expérience de placement plus douce. Le fonds constitue un excellent ajout pour ceux qui sont enclins à s’inquiéter de la volatilité du marché.

- Greg Taylor, CFA est le chef des placements de Purpose Investments


Toutes les données proviennent de Bloomberg, à moins d’indication contraire.

Le contenu de ce document est fourni à titre informatif seulement et ne constitue pas une offre de vente des titres décrits aux présentes, ni une recommandation ou une sollicitation à acheter, détenir ou vendre l’un de ces titres. Les renseignements ne constituent pas des conseils de placement et ne sont pas adaptés aux besoins ou à la situation des investisseurs. L’information contenue dans ce document ne constitue pas et ne doit en aucun cas être interprétée comme une notice d’offre, un prospectus, une publicité ou un appel public à l’épargne de titres. Aucune commission de valeurs mobilières ou autorité réglementaire semblable n’a examiné ce document, et quiconque donne à entendre le contraire commet une infraction. Les renseignements qui figurent dans ce document sont jugés exacts et fiables, mais nous ne pouvons pas garantir qu’ils sont complets ou à jour en tout temps. L’information fournie est susceptible d’être modifiée sans préavis.

Un placement dans un fonds d’investissement peut donner lieu à des commissions, à des commissions de suivi, à des frais de gestion et à d’autres frais. Veuillez lire le prospectus avant d’investir. Si les titres sont achetés ou vendus sur un marché boursier, vous pourriez payer plus ou recevoir moins que leur valeur liquidative courante. Les fonds d’investissement ne sont pas garantis, leur valeur fluctue fréquemment et leur rendement passé peut ne pas se reproduire.

Ce document comporte certaines déclarations prospectives. Les déclarations prospectives sont des énoncés prédictifs qui sont fondés sur des conditions ou des événements futurs ou qui s’y rapportent, ou qui comportent des mots comme « peut », « sera », « devrait », « pourrait », « prévoir », « anticiper », « intention », « planifier », « croire », « estimer » ou toute autre expression similaire. Puisque les déclarations qui concernent l’avenir ou qui contiennent autre chose que des renseignements historiques sont exposées à divers risques et incertitudes, les résultats, les actions ou les événements réels peuvent différer sensiblement de ceux envisagés dans la déclaration prospective. Les déclarations prospectives ne représentent pas des garanties du rendement futur et sont, en raison de leur nature, fondées sur de nombreuses hypothèses. Bien que les déclarations prospectives comprises dans ce document découlent d’hypothèses que Purpose Investments et le gestionnaire de portefeuille estiment raisonnables, ceux-ci ne peuvent pas garantir que les résultats réels correspondront à ces déclarations prospectives. Nous recommandons donc au lecteur d’examiner la déclaration prospective avec prudence et de ne pas s’y fier indûment. À moins que la loi applicable ne l’exige, la société n’a ni l’intention ni l’obligation de mettre à jour ou de réviser les déclarations prospectives à la lumière de nouvelles données, d’événements futurs ou autre, et décline toute responsabilité à cet égard.

Author

Greg Taylor

Greg Taylor is the Chief Investment Officer of Purpose Investments. Greg specializes in finding and exploiting pockets of volatility in the market to drive returns.

View Comments
Next Post

Le chef des placements de Purpose : Mes trois principales approches pour ces marchés incertains.

Previous Post

Deux actions en flambée et un lingot d'or entrent dans un bar....